Sagnol : deux saisons et puis s'en va !

14/03/2016
Après l'indigente défaite subie à Toulouse (0-4), Willy Sagnol a été débarqué par la direction ce lundi. Ramé et Chalmé vont le remplacer provisoirement. Son bilan ici.
Relégué à la 14e place de la Ligue 1, avec seulement 5 points d'avance sur le premier...relégable, le Gazélec Ajaccio, Bordeaux se fait très peur en cette fin de saison. Le bateau continue de tanguer, sans que personne de la présidence en passant par la direction, le staff et les joueurs, ne parvienne à redresser la barre. Pis même depuis quelques journées (semaines donc), le FC Girondins de Bordeaux est devenu un moulin à buts (encaissés), la risée des médias dans les journaux, sur les plateaux TV, et des supporters sur les réseaux sociaux.
 
Opération portes ouvertes depuis la trêve
 
Hormis une défaite déjà inquiétante en début de saison contre Nice avec six buts encaissés, les Girondins de Bordeaux ont depuis la trêve hivernale voulu battre des records. En effet, après 30 journées de Ligue 1, Bordeaux constitue le pire total défensif depuis la saison 1976-1977 à ce stade (48 buts encaissés). Des statistiques inédites à l’image du malheureux gardien des Girondins de Bordeaux, Paul Bernardoni qui, depuis sa venue le 31 Janvier dernier, a encaissé au total 18 buts en seulement 7 matches. Dans cette crise sans précédent, Willy Sagnol a, évidemment, une lourde part de responsabilités. 
Lâché par les supporters qui réclament son départ à la fin de la saison, l’ancien international français n’a jamais su trouver la bonne méthode pour emmener Bordeaux vers les sommets. Son nom risque d'être associé à une période agitée, brouillée du club, traduite, sur le terrain, par une instabilité chronique dans la composition de ses équipes.
 
Instabilité chronique
 
Depuis son arrivée en juillet 2014, l’entraîneur n’a ainsi utilisé que de deux fois le même onze de départ sur 88 compositions d’équipes, c’était contre le Paris Saint-Germain (3-2) et Toulouse le samedi suivant (1-2). 
 Le brassard de capitaine, lui, aura bien voyagé cette saison. Toutes compétitions confondues, ce sont pas moins de 10 joueurs qui auront gagné ou perdu le toss, mais surtout perdu beaucoup de matches.
Parmi eux, Clément Chantôme était le dernier en date samedi au Stadium contre Toulouse, et si le capitaine n'a pas abandonné le bateau, cette mission a paru bien trop compliquée à gérer pour lui. Pour l'anecdote, Chantôme succédait à Saivet (parti en Angleterre), Sané, Carrasso, Plasil, Rolan, Sertic, Pallois, Jussiê et même Yambéré....
L'ex-joueur parisien cristallise bien le manque de leadership de l'équipe que Sagnol n'aura jamais réussi à imposer, en deux saisons, à son groupe.
 
 
Des résultats indignes des Girondins
 
Pourtant à sa signature, l'attente était très forte sur la capacité de l'ex-sélectionneur des Espoirs à faire vivre au club une aventure palpitante. Après une assez bonne première année dans l'élite où il a réussi à qualifier les Bordelais en Europa Ligue (bien aidé par le PSG), Willy Sagnol semble avoir perdu le fil au mois de novembre dernier (LIRE notre mag déja). Neuf victoires pour 11 nuls et 10 défaites en 30 matches de Championnat, 9 matches avec plus de 3 buts encaissés toutes compétitions confondues, 2ème pire défense de Ligue 1 avec 48 buts encaissés à égalité avec Toulouse. Seul Troyes bon dernier au classement a fait pire cette saison.
Mais au-delà des classements, les supporters n'ont eu que trop rarement l'occasion de vibrer cette saison, malgré une poule accessible en Europa Ligue (Liverpool, Kazan, Sion) où la deuxième place semblait promise aux Bordelais. Corrigés aux portes du Stade de France, par Lille (défaite 5-1) en demi-finale de Coupe de la Ligue, renversés par Nantes au Matmut Atlantique (3-4, après prolongation) en Coupe de France, la Coupe est vraiment pleine et même une victoire contre Bastia dimanche, synonyme de maintien probable en Ligue 1, ne contentera personne. Et si Bordeaux venait à perdre, ce serait très compliqué d'excuser l'inexcusable. La mascarade a trop duré. Ce lundi la direction a tranché : exit Sagnol et son staff. ! Place à la solution interne Ulrich Ramé soutenu par Mathieu Chalmé. 
 
 
 
Par Charles GIAMBIASI et Tom LOUMAGNE
 
 
Bilan de Willy Sagnol au 14/03/2016
 
88 matches 
 
35 victoires (39%)
27 nuls (30%)
26 défaites (29%)
 
 
 
 
2014-2015 
 
Ligue 1 :
 
38 matches
 
17 victoires
12 nuls
9 défaites
 
Coupe de France :
 
2 matches
1 victoire 
1 défaite en 1/16 de finale PSG
 
Coupe de la Ligue :
 
2 matches 
1 victoire
1 défaite 1/8 de finale Lille
 
 
 
 
2015-2016 :
 
 
Ligue 1 :
 
30 matches
9 victoires
11 nuls
10 défaites
 
Coupe de France :
 
3 matches
2 victoires
1 défaite 1/8 de finale Nantes
 
Coupe de la Ligue :
 
3 matches
2 victoires
1 défaite 1/2 finale Lille
 
Barrages Europa League :
 
4 matches 
3 victoires
1 défaite
 
Europa League :
 
6 matches
0 victoire
4 nuls
2 défaites

A lire également