Jérémy Toulalan : "C’est le projet qui m’intéresse"

30/06/2016
Présenté ce jeudi après-midi à la presse, au château du Haillan, Jérémy Toulalan (32 ans), qui a signé pour deux saisons avec les Girondins, n’a pas hésité…
 
 
Jérémy, qu’est-ce qui vous a plu dans le projet bordelais ?
 
J’avais déjà eu le coach en fin de saison et, dès qu’il a été nommé à Bordeaux, il m’a rappelé. C’est quelqu’un que j’apprécie, en tant qu’homme d’abord, et vu ce qu’il a démontré à Guingamp. Ça m’a donné envie de venir ici, sachant que Bordeaux est un grand club… même si ces deux dernières années, ça a été un peu plus difficile. J’en ai fait plusieurs et j’aime bien repartir dans quelque chose de nouveau, et aider le club à grandir et retrouver des couleurs.
 
Et l’idée d’être un « pilier », comme l’a dit le président, ça motive ?
 
Oui. Alors, on sait que je ne parle pas énormément, mais je l’ai fait un peu plus, notamment à Monaco… Et je pense que la première des choses, c’est d’être irréprochable sur le terrain et aux entraînements. C’est donc ce que j’essaie de faire au quotidien. En aidant aussi les jeunes, qui sont de qualité, chose que j’ai constatée la saison dernière, puisque nous avons subi deux défaites…
 
Quitter Monaco, qui peut se qualifier pour la Ligue des Champions via un tour préliminaire, n’a-t-il pas été trop difficile ?
 
J’ai eu une discussion très franche avec le vice-président, Vadim Vasilyev, que je remercie, et je pense que c’était le bon moment de se séparer. Mais ce qui est important pour moi, c’est qu’à chaque fois que j’ai quitté un club, je suis arrivé à la reprise, dans un autre. Parce qu’il faut toujours un peu de temps pour s’adapter, et parce que j’ai besoin de bénéficier d’une préparation physique conséquente, pour faire une bonne saison. C’est pour cela que le choix s’est fait très rapidement. 
 
Vous avez eu d’autres propositions que celle de Bordeaux ?
 
Disons que ça s’est fait comme ça… Que j’en ai eu d’autres ou pas, ce n’est pas l’important car j’ai signé ici. Mais c’était le projet qui m’intéressait. Je pense qu’on peut faire de belles choses. 
 
Justement, quels sont vos objectifs ? 
 
Je pense que Bordeaux doit être dans la première partie de tableau, qu’on doit prendre du plaisir au quotidien et qu’on doit en donner aux supporters, tout en étant performant. Ce n’est jamais facile de faire les deux, mais on va s’y attacher. Et c’est ce qui m’a plu…
 
Propos recueillis par Laurent BRUN, au Château du Haillan

A lire également