Diego Rolan, joker de luxe ?

16/03/2017
Malgré un temps de jeu réduit depuis quelques matches, Diego Rolan continue de marquer de sa patte l’attaque bordelaise.
Sur le Rocher, face au leader monégasque, Bordeaux est tombé le 11 mars dernier. Une défaite 2-1 rageante mais pas scandaleuse, quand on sait que Monaco vient de sortir le Manchester City de Pep Guardiola en 8e de finale de Ligue des Champions.
Sur le banc au coup d'envoi, Diego Rolan, lui, a repris la lumière en Principauté en réduisant la marque quelques minutes seulement après son entrée en jeu, signant au passage son 6e but de la saison en Ligue 1, son 7e toutes compétitions confondues. 
 
 
Moins décisif que Kamano ?
 
Une stat qui le place désormais en position de co-meilleur buteur du club en Championnat avec François Kamano. Les deux Bordelais ont joué le même nombre de matchs en Ligue 1 (21 dont 10 titulaires pour Kamano, 21 dont 16 titulaires pour Rolan), mais ne bénéficient pas du même temps de jeu. Kamano affiche 1116 minutes de jeu à son actif tandis que Rolan a engrangé 1403 minutes.  Kamano est donc pour l’instant plus prolifique sur cette saison. 
Les joueurs n’étant pas en concurrence, le franco-guinéen a tout de même profité de l’absence de Rolan durant 4 matchs pour glaner une place de titulaire. Durant l’absence de l’Uruguayen (touché au mollet à la fin du mois de Février), les Girondins ont gagné 3 matchs et concédé 1 nul contre Lyon, confirmant leur très bon début d’année. 
 
Relancé pour la fin de saison ?
 
Rapide, percutant, Diego Rolan n'en est pas à son premier but de "chasseur". Son but à Monaco (un ballon contré sur le gardien Subasic) rappelle d'ailleurs un peu celui inscrit lors de la victoire à Caen (4-0). Profitant d’une erreur de la défense caennaise en milieu de terrain, le coéquipier de Suarez en sélection avait traversé le reste du terrain en solo avant de tromper Vercoutre. Quand on sait qu'un attaquant marche au mental, voilà Diego Rolan lancé pour aider Bordeaux à remporter son sprint dans la course à l'Europe. Une nouvelle arme offensive à disposition de Jocelyn Gourvennec. 
 
Audrey EKLU

A lire également