Jérôme Dauba : "Il ne faut pas se tromper d’objectif"

23/11/2016
Après la lourde défaite face au PSG (0-6), Jérôme Dauba, le coach des Féminines, rappelle les objectifs de son groupe…
Jérôme, que ressent-on après une défaite aussi lourde ?
 
Disons que c’est un sentiment mitigé, parce qu’il y a de la déception par rapport à l’entame de match… puisque l’on a été vite mis à mal par cette équipe de Paris, qui a rapidement mené au score. Par conséquent, c’était difficile de se remettre dedans, qui plus est quand on prend un coup derrière la tête d’entrée.
 
La déception est donc relative au contenu de la première période ?
 
C’est le cas. En revanche, il y a des motifs de satisfaction sur la seconde, dans laquelle on a été mieux organisé, notamment en « 5-3-2 », en concédant moins d’espaces dans l’axe, et en étant plus structuré défensivement. Cela nous a aussi permis de mieux ressortir les ballons et, dans un système à cinq derrière, on est arrivé à mieux occuper la largeur, à plus vite y déplacer le ballon et à sortir des zones de pression de l’adversaire. La satisfaction, c’est que les joueuses ont donné une bonne image, et n’ont pas lâché. Elles ont gagné des duels et été meilleures dans la tenue du ballon.     
 
Et  ce penalty qui aurait pu être sifflé en votre faveur, en première période ?
 
A priori, Eurosport nous a dit à la pause qu’il y était, mais c’est un fait de jeu… On aurait eu le mérite d’être la première équipe à marquer un but au P.S.G. et cela aurait, peut-être aussi, permis de relancer le match, à un partout. 
 
Après le 7-0 concédé face à Saint-Étienne, le 8-0 à Lyon, ce résultat confirme ce que tu disais en début de saison, soit les difficultés prévisibles face aux grosses écuries du championnat…
 
Alors c’est vrai que c’est toujours frustrant et décevant de prendre autant de buts, mais en même temps, ça nous montre le chemin qu’il nous reste à parcourir… Et c’est surtout qu’il ne faut pas qu’on se trompe d’objectif : le nôtre, effectivement, c’est un championnat avec Albi, Metz, Rodez… Oui, on l’a dit en début de saison, et les matches comme celui d’aujourd’hui, nous servent à nous préparer pour jouer à haute intensité, face à ces équipes-là. 
 
Pour l’instant, c’est conforme au tableau de marche ?
 
Jusqu’à présent, on est dans nos objectifs : on a battu Albi, Metz, pris un point face à Guingamp et Marseille… En deuxième partie de championnat, on aura progressé, donc il faudra faire mieux que lors de la première…
 
Propos recueillis par Laurent BRUN, au Stade Sainte-Germaine du Bouscat.
 

A lire également