Bordeaux-ASSE : quid du mercato chez les Filles ?

21/09/2016
Avant FCGB - Saint-Etienne de dimanche, Foot-Express.com vous propose un petit comparatif entre les deux sections féminines.
 
 
 
Partie avec le programme Erasmus six mois à West Ham en début d'année civile, Cindy Ferreira, 22 ans (ITW ici), a posé ses valises en Gironde en juillet cet été et a intégré Amos à la rentrée. Le profil type de la joueuse encore amateur qui n'est pas rémunérée par son nouveau club.
Comme elle, ce sont 5 autres joueuses qui sont venues renforcer l'équipe première des Girondines de Bordeaux : Elisa Launay (18 ans, Montpellier ITW ici), Félicité Hamidouche (26 ans, Le Mans), Chloé Mustaki (21 ans, UCD Waves), Nawael Ouinekh (19 ans, Merignac Arlac) et Maeva Salomon (19 ans, Saint Maur).
Un recrutement malin et peu coûteux car, comme nous l'a confirmé une joueuse, il n'y a encore, à ce niveau-là, aucune indemnité de transfert, pas d'agent et donc pas de prime à la signature.
 
Pas d'indemnité de transfert
 
Le 11 septembre dernier, l’équipe féminine des Girondins de Bordeaux, désormais entraînée par Jérome Dauba, a reçu l’Olympique de Marseille su stade Sainte Germaine du Bouscat, devant une belle assistance (1500 personnes). Un classique du football français, qui s'est soldé par un match nul enlevé 1-1. 
Ce dimanche, c'est une autre "institution" du football français qui se déplace, cette fois, à Blanquefort, l'AS Saint-Etienne. Un club qui comme Bordeaux s'est renforcé à l'intersaison sans forcément casser sa tirelire (voir le tableau ci-dessous).
 
 
 
Pour les deux équipes, avant d'attirer une joueuse internationale (comme l'OM par exemple a su le faire avec la Belge Sara Yuceil ou Kelly Gadea arrivée en provenance de Montpellier), la priorité était avant tout de renforcer et étoffer un effectif qui disputera cette saison 22 rencontres de Division 1, sans compter la Coupe de France féminine, affrontant au passage quelques-unes des meilleures écuries européennes telles que Lyon, le PSG ou Juvisy. Trois clubs qui, avec Montpellier, constituent le seul quatuor bénéficiant du statut de club professionnel. 
 
Par Etienne Devaux, Kevin Bourretere, Thibault Soccaros et Stephan Papoulov
 

A lire également