Steven Fletcher : "Sur un match, face au PSG, tout est possible"

1/05/2016
Plus souvent titulaire depuis l'éviction de Michel, Steven Fletcher analyse la fin de saison de l'OM et se projette sur la finale de Coupe de France face au PSG, et son avenir. Rencontre.
Steven, ça y est, c'est fait ! Marseille jouera en Ligue 1 la saison prochaine !
 
Oui (il sourit). C'est une grande nouvelle. On est contents, on rentre avec la victoire, on a fait le job, on avait confiance en nous. Marseille reste en Ligue 1. C'est bien pour le club, pour les fans.
 
Quel est ton ressenti, quelles sont tes impressions depuis ton arrivée à l'OM ?
 
Je suis heureux de jouer à Marseille. Les boys ont été fantastiques avec moi à mon arrivée, le coach croit en moi, tout le monde m'a bien accueilli. Depuis quelques matches, je joue de plus en plus. C'était mon objectif. Jouer tous les week end, répéter les matches, c'est bien pour moi. Moi, je prends du plaisir ici.
 
La fin de la saison s'annonce meilleure que lorsque tu es arrivé, à tes débuts...
 
Oui c'est clair. C'est très bien d'avoir gagné à Angers, ça donne de la confiance pour la suite, pour les prochains matches.
 
Tu joues plus souvent aussi depuis quelques matches...
 
Oui, je joue plus souvent dans différentes positions d'ailleurs (il sourit). Je le fais, j'essaie de le faire. ça me plait de jouer avec un autre attaquant en soutien. J'essaie de faire des passes, de marquer, je suis content.
 
Le prochain "gros match" c'est la finale de Coupe de France à disputer face au PSG. Que peux-tu nous en dire ?
 
PSG c'est une grande équipe, c'est sûr. Mais vous savez, c'est une finale de Coupe. Et sur un match, tout peut se passer. Tout est possible ! Comme on dit en Angleterre, on met tout sur la table, et on y va !
 
Quel est ton rêve pour cette fin de saison ? Peut-être de marquer un but pour l'OM en finale pour les fans ?
 
Je suis juste très excité à l'idée de jouer une finale de Coupe de France. Pour moi, ce sera une première. Après on verra, mais je donnerai mon maximum.
 
Un dernier mot sur ton avenir. Tu sais déjà si tu vas rester à l'OM ?
 
Je ne sais pas, mais j'aimerais bien savoir (sourire). Je vais donner mon maximum jusqu'au bout, en espérant signer de bonnes performances. J'ai quelques options, après on verra.
 
Propos recueillis par Olivier SCHWOB, envoyé spécial à Angers 

A lire également