EXCLU Paul Baysse : "Qui aurait cru ça ?"

22/12/2016
Capitaine du Gym, Paul Baysse savoure le titre honorifique de champion d’automne de son club l’OGC Nice. Rencontre à Bordeaux.
 
Paul, quel bilan peux-tu faire au sujet de la première partie de saison de l’OGC Nice ?
 
Nous en avons réalisé une très bonne. C’est encourageant et ça donne des forces pour la deuxième partie, dans l’optique de produire de nouveau le même jeu. De procurer la même envie et le même plaisir aux gens, aussi. Comptablement, c’est intéressant, mais rien n’est acquis. On verra ce que ça donnera à la fin, mais c’est une très belle première partie, avec des choses qui se sont mises en place et beaucoup de changement ; et c’est bien parti. Ça continue à bien travailler et tout le groupe est récompensé des efforts fournis à l’entraînement. 
 
Justement, dans les changements, il y a l’arrivée du coach Lucien Favre...
 
Il est arrivé avec des méthodes… C’est quelqu’un qui est passionné, par son métier, qui le connaît bien… qui le maîtrise et qui a cette envie… Il est très perfectionniste et il a vraiment le souci du détail. Il a également l’envie de transmettre, de nous faire partager son savoir et sa passion. C’est un coach qui attache beaucoup d’importance aux détails et qui reste après les séances avec nous pour les peaufiner… Tant au niveau tactique que sur les coups de pied arrêtés… Un vrai passionné !
 
Avec les arrivées de Younes Belhanda et Mario Balotelli, pensiez-vous pouvoir être champions d’automne ?
 
Non… Qui aurait cru, il y a six mois, que l’on serait là ? Il y a un projet qui a été mis en place, plus ou moins avec le changement de direction, l’arrivée d’un actionnaire, le renouvellement de beaucoup de joueurs et du coach… Je pense que le projet est sur la durée, donc c’est bien. Ce qu’on a fait sur le court terme, il faut le garder sur le long terme… 
 
Un mot sur le public niçois. Le stade de l'Allianz Riviera se remplit de plus en plus…
 
Oui, c’est super ! Qu’il continue à venir nombreux, on a besoin de lui et on en aura besoin encore. Le foot, ça reste un sport, une fête, et si on peut aider les gens à avoir le sourire, en produisant du beau jeu et en leur donnant du plaisir, on continuera à faire le maximum pour qu’ils viennent tous nous voir au stade. 
 
A ton avis, l'OGC Nice, ça peut être le tube de 2017 ? comme Lille et Montpellier en 2011 et 2012 ?
 
Je ne sais pas… Comme je l’ai dit, on ne se projette pas jusque-là… Maintenant, tout le monde est en vacances ; des vacances qui sont bien méritées, je pense… On va vraiment faire redescendre tout ça, recharger les batteries, et on verra ce qu’il en est en janvier, tranquillement…
 
Et revenir à Bordeaux, l’espace d’un match, ça fait du bien ?
 
Oui, c’est toujours sympa de revoir la famille et les amis…
 
 
Propos recueillis par Olivier SCHWOB avec Laurent BRUN au Matmut Atlantique.

A lire également