EXCLU Jussie "Il faudra discuter"

13/10/2015
En fin de contrat en juin prochain, Jussie a accepté de se livrer sur son avenir proche qu’il imagine à Bordeaux ou ailleurs, mais en France de préférence.
 
Jussie, tu es en fin de contrat à la fin de la saison, ton avenir tu le vois aux Girondins de Bordeaux ou ailleurs ?
 
Je ne me suis pas encore posé la question. Effectivement je suis en fin de contrat. La question va se poser, mais ma priorité était d’abord de revenir sur le terrain, de retrouver tout mon potentiel physique, mes sensations dans le jeu. C’est ce que j’ai réussi à faire, après avoir vécu des moments compliqués. C'est ma plus grande blessure depuis que je joue au foot et ce n'était pas évident à gérer. Heureusement j'ai pu compter sur le soutien du club et de ma famille. A 32 ans, après une saison blanche, je sais que je peux apporter encore beaucoup. Cela fait longtemps que je suis à Bordeaux, j’ai tout connu ici. Et je m’y sens bien. Pour la suite, il faudra discuter le moment venu. 
 
 
Si d’aventure tu devais quitter le club, quel Championnat aimerais-tu découvrir ? L’Angleterre, l’Allemagne…
 
(il coupe de suite). Non, non je ne me vois pas quitter la France pour jouer à l’étranger. Ça ne me dit rien. Si je devais partir de Bordeaux, ce serait pour un autre club en France. C’est un Championnat que je connais très bien maintenant et la Ligue 1 me convient. Comme je me sens bien en France, c’est ici que je veux rester.
 
Un mot sur l’un de tes anciens clubs, le RC Lens. Quel regard portes-tu sur sa situation ?
 
Je suis triste de voir le club en difficultés car j’ai gardé beaucoup d’attaches et d’amis, dans la ville, à Lens, au niveau des supporters. Après, cela fait longtemps que je suis parti, donc c’est difficile pour moi de dire ce qu’il s’y passe, ou de comprendre. Mais ça me peine surtout pour les supporters.
 
 
Propos recueillis par Olivier SCHWOB, à Bordeaux 
 
crédit photos : @StephanieQuebre
 
 

A lire également