EXCLU Jarolsav Plasil : "On doit attaquer et défendre ensemble"

22/08/2016
Après la lourde défaite à Toulouse, Jaro Plasil, le capitaine des Girondins de Bordeaux, revient en exclusivité au micro d'Olivier Schwob sur les choses à corriger avant la venue de Nantes.
 
Jaro, après la victoire pétillante face à Saint-Etienne (3-2), on ne s'attendait pas à une défaite aussi lourde ici, à Toulouse (1-4). Quelles sont tes explications ?
 
L'explication, elle est simple : on rate complètement notre entrée dans le match, on prend deux coups de pied arrêtés... Après ça devient compliqué de construire le jeu. On savait que Toulouse aller jouer sur l'engagement dès le début. Ils ont su nous mettre en difficulté en défendant très bien. 
 
Tu parles justement de la défense des Toulousains :  c'est vrai que c'est difficile de trouver des solutions quand l'adversaire défend à dix en étant agressif dans le jeu...
 
Bien sûr. Ils étaient complètement impliqués dans les duels, ce que l'on n'a pas réussi à faire. On est forcément déçus car beaucoup de supporters sont venus de Bordeaux pour nous voir, et nous on perd le match sur un score lourd... Il faut prendre cette défaite comme une source de motivation, pour travailler tous ensemble afin de se sortir de cette mauvaise situation.
 
Six buts encaissés en deux journées, il n'y a pas qu'un problème défensif, ça concerne toutes les lignes. Notamment sur les coups de pied arrêtés.
 
Evidemment ! On doit attaquer et défendre ensemble, ce n'est pas nouveau dans le football ! C'est à l'équipe entière de travailler.
 
C'est un match raté ?
 
Oui complètement. Ca arrive, mais il ne faut pas que ça se reproduise. 
 
Le prochain match se jouera à Bordeaux et opposera les Girondins à Nantes. Un autre derby ! Ce sera l'occasion parfaite de montrer aux supporters que c'était un accident de parcours ?
 
Tout à fait ! Dès mardi on va reprendre le travail sérieusement et en équipe, pour pouvoir faire la différence sur le terrain contre les Nantais.
 
Propos recueillis par Olivier SCHWOB, envoyé spécial à Toulouse 

A lire également