Les Bleus rendent Bordeaux en liesse

8/07/2016
La France a battu l’Allemagne championne du monde en titre (0-2) et s'est hissée en finale de son Euro. Retour sur cette folle soirée depuis la Fan Zone des Quinconces, à Bordeaux.
Dans une ambiance digne des plus grands concerts de rock, la pression monte à 30 minutes du coup d’envoi. David Fontanier, l’un des deux speakers de la Fan Zone avec Eric Dagrant lance le désormais cultissime clapping. Le soleil, toujours présent depuis plusieurs jours maintenant dans la capitale girondine, permet au thermomètre de continuer à rester au sommet affichant une trentaine de degrés et donnant ainsi aux plus de 40 000 supporters massés face à la Garonne l’impression d’étouffer. Un avant-match déjà très festif, puisque tous les supporters chantent pour encourager l’Equipe de France avec plusieurs Marseillaises, des « Allez les Bleus » ou encore quelques « Qui ne saute pas n’est pas Français ».
 
Une première mi-temps crispante
 
21h, le coup d’envoi est donné pour cet Allemagne-France au Stade Vélodrome de Marseille. À Bordeaux, l’espoir d’une qualification se fait de plus en plus grand après les 5 premières minutes de jeu à l’avantage des Français, conclues par une frappe un peu trop molle d’Antoine Griezmann. La suite ? Une première mi-temps irrespirable, où l’on ne peut que constater la supériorité dans le jeu de la Mannschaft. Tout le monde le sent dans la Fan Zone, nous sommes au bord de l’ouverture du score. C’est alors que dans le temps additionnel de la première mi-temps, Bastian Schweinsteiger délivre tout le peuple bleu. En offrant un pénalty pour la France, les supporters se mettent déjà à célébrer le but lorsque l’arbitre Monsieur Rizzoli désigne le point de pénalty. Il est 21h47, Griezmann s’élance et fait chavirer les Bordelais dans une ivresse de bonheur sans pareille. La mi-temps est sifflée dans la foulée, il est temps d’aller se rafraîchir.
 
Le bonheur à l’état pur
 
Mais à 1-0 pour la France, rien n’est encore fait et les Allemands peuvent toujours revenir. Les supporters retiennent leur souffle jusqu’à ce moment précis où Paul Pogba fait son show. À 22h30 exactement, la délivrance arrive ce doublé d’Antoine Griezmann à la 72e minute qui propulse les Bleus en finale de l’Euro 2016. Dès ce second but, célébrations anticipées d’une victoire, explosion de joie collective, sauts dans les bras d’inconnu(e)s s’enchaînent. Les plus fidèles supporters en perdent leur casquette, d’autres leur voix. On a même l’impression de se trouver dans un stade de football à la vue d’un fumigène craqué dans la foule qui rend littéralement l’ambiance enflammée. Les « On est en finale » pleuvent et ce n’est pas un rêve. À 22h53 c’est désormais officiel, la France rencontrera le Portugal dimanche à 21h au Stade de France pour une finale inédite. À Bordeaux comme partout en France, la fête se poursuit jusqu’au bout de la nuit. Dimanche soir, à cette heure-là, si fête il y a, nul doute que ce sera la plus belle des nuits pour l’Hexagone depuis celle du 12 juillet 1998 et le titre de champion.
 
Par Anthony RICARTE, à Bordeaux 

A lire également