Wahbi Khazri : "Se remettre la tête à l’endroit"

13/08/2015
Après la défaite face à Reims (1-2) à domicile dimanche dernier, les Girondins et Wahbi Khazri entendent s’imposer samedi, à Saint-Étienne (17h00).

Wahbi, suite à ce premier revers de la saison, les Girondins sont-ils déjà dans l’urgence ? 
 
Non, il n’y a pas d’urgence, mais c’est vrai que pour bien démarrer ce championnat, il fallait commencer par une victoire à domicile, et qu’on n’a pas su le faire… Alors ce serait bien de réaliser un résultat positif samedi, à Saint-Étienne.
 
Que manque-t-il actuellement à ta formation pour rectifier le tir ?
 
Je pense qu’avec un peu plus d’expérience, de réflexion et de maîtrise dans le jeu, on aurait peut-être pu tenir le 1-0. Mais, justement, si l’on n’a pas su le faire, c’est qu’il y avait un petit problème quelque part… et c’est sur ça qu’il faut bosser. Parce qu’on a vu l’an dernier que Saint-Étienne avait gagné plusieurs fois 1-0, en faisant les mêmes matches que nous, mais en étant plus solide défensivement.

 

 

Votre collectif souffre-t-il par ailleurs d’un problème de rythme ?
 
Non, parce qu’on avait déjà joué deux matches de Coupe d’Europe (face à Larnaca, lors du 3e match qualificatif pour l’Europa League, NDLR) ; on ne peut donc pas dire que l’on n’est pas prêt. Mais peut-être que ceci était dû à un manque de fraîcheur aussi… 
 
Rencontrer prochainement de gros calibres (Lille, Nantes, Paris) est-il une bonne chose ?  
 
En Ligue 1, tous les matches sont difficiles, et on l’a vu la semaine dernière. Mais on est quand même les Girondins de Bordeaux, soit pas n’importe qui. Et si l’on veut finir en haut en fin de saison, il faut gagner ces matches-là. Mais j’ai le souvenir que la saison passée, face aux équipes de haut de tableau, on avait pris pas mal de points, donc ça va nous faire du bien de rencontrer deux grosses écuries en dix jours (Saint-Étienne et Lille). 
 
Face à Reims, on t'a vu donner des conseils à de jeunes joueurs, mais aussi t'énerver…
 
Le coach me fait confiance à ce niveau-là, donc j’essaie d’apporter à ceux qui débutent, le vécu que j’ai eu dans ma carrière, avec des moments pas très glorieux, et d’autres bien meilleurs… Mais c’est vrai que j’étais énervé, comme tout le monde, quand on perd… mais le lundi, ça passe ! Le groupe n’a pas perdu son football après un mois de vacances ! Il faut juste se remettre la tête à l’endroit, et bien travailler la semaine, pour ne pas avoir de surprise le week-end. 
 
Jérôme Prior, jeune gardien inexpérimenté en Ligue 1, pourrait remplacer Cédric Carrasso, blessé à la cheville. Qu’en penses-tu ?
 
Je trouve que c’est bien de débuter à Geoffroy-Guichard, dans un stade mythique, devant un public qui est magique. J’espère donc que ça va le motiver. C’est un très bon gardien (lire notre mag ici), qui a énormément de qualités, et on a tous confiance en lui. 
 
L’A.S. Saint-Étienne a également débuté par une défaite (2-1 à Toulouse) ; cela promet une belle affiche, sur fond d’Europe…
 
C’est une belle équipe, qui produit énormément de jeu, va vers l’avant et qui ne le ferme pas. Je pense que nous avons à peu près nous aussi ce style-là, et que ça fera un beau match.
 
Propos recueillis par Laurent BRUN, au Haillan
 
 

 

 
 

A lire également