Valentin Vada : "Etre le plus haut possible"

23/04/2017
Avec 40 matches de Ligue 1 au compteur, Valentin Vada est devenu en deux mois un titulaire en puissance chez les Girondins qu'il veut aider à retrouver l'Europe.

Valentin, voilà une nouvelle victoire, tout se passe bien pour Bordeaux, vous êtes lancés dans le sprint ?

Oui ça va, nous on se concentre sur nous. On veut faire de notre mieux et arriver dans cette fin de saison et dans ces 4 derniers matchs à être le plus haut possible.

Younousse Sankharé et le Coach disaient que parfois c’est important de gagner même si la manière n’est pas forcément là.  À Nantes (victoire 1-0) c’était solide, face à Bastia c’était solide, ce sont des matchs pas faciles mais vous gagnez….

Oui mais je pense que quand même face à Bastia, nous avons pas mal eu la possession de balle. On a quand même eu beaucoup d’occasions, et je pense que le match gagné est mérité. On voit un Bordeaux  qui est  solide défensivement et qui, dans le dur, arrive à gagner aussi alors c’est bien, nous sommes en progression il faut continuer comme ça.

La 4ème place est provisoire car Lyon ne joue que dimanche et a aussi un match de retard. Mais dans un coin de votre tête, est-ce qu’on se dit qu’il y a cette place à aller chercher ?

 Nous ce que l’on veut c’est obtenir le plus de points possibles et arriver à cette fin de saison de la meilleure manière et rester le plus haut possible. C’est vrai qu’il il y a cette 4ème place qui est jouable et on ne va pas lâcher, on va continuer jusqu’au bout.

Vient ensuite cette petite finale avec Marseille , que tout le monde attend, en plus d’être le dernier match à domicile. Il reste les déplacements à Dijon et Saint-Etienne mais ce match, on y pense un peu quand même ?

Nous on pense d’abord à Dijon, on prend match par match. Pour nous ce n’est pas du tout une finale avec Marseille, donc on va déjà essayer de se concentrer sur Dijon et après on verra.

Et d’où vient ce chant dans le vestiaire « Tic Tac , c’est un chant typique des Bordelais ?

Non ça ne vient de personne (rires). C’est Bordelais mais ça en reste privé ! On est simplement très contents et on ne va pas lâcher ! 

 

Propos recueillis par Olivier SCHWOB, au Matmut Atlantique 

A lire également