RSK : Rolan, Saivet, Khazri, ces joueurs bankables

29/12/2015
Rolan, Saivet, Khazri : ils font partie des joueurs cadres qui pourraient quitter les Girondins de Bordeaux dès cet hiver. Mais à quel prix ?
 
Quand la valeur d'Enzo Crivelli n'est estimée qu'à 600 000 € et celle de la nouvelle pépite girondine Adam Ounas (qui vient de signer son premier contrat pro de trois ans et demi) à seulement 400 000 €, trois autres joueurs cadres des Girondins de Bordeaux vont peut-être permettre au club bordelais de renflouer ses caisses en janvier. Le Trio RSK : Rolan, Saivet, Khazri.
 
Khazri a la cote 
 
Régulièrement suivi sur les matches à domicile en Ligue 1 mais aussi lors des rendez-vous européens, Wahbi Khazri est, avec Diego Rolan, le joueur le plus bankable de l'effectif bordelais. A 24 ans, l’international tunisien (sous contrat jusqu’en juin 2018) est dans le viseur d'Everton, de Swansea et surtout du nouveau club de Rémi Garde, Aston Villa. Une équipe très frenchie mais bonne dernière de Premier League après 19 journées (8 points).
Arrivé sur les bords de la Garonne il y a tout juste un an et demi, Khazri (110 matches de Ligue 1, 27 buts) confirme cette saison (5 buts, et déjà 6 passes) les promesses de l'an passé (9 buts, 4 passes en 2014-2015).
D'après le site transfermarkt.fr, sa valeur marchande est estimée à 7 M €. Un tarif a minima vu le potentiel de ce jeune joueur, une très belle opportunité donc pour des clubs anglais à la trésorerie "souple". Mais à part doubler voire tripler son salaire, quel est le réel intérêt pour Khazri de rejoindre Villa cet hiver ?
 
 
ça roule toujours pour Rolan
 
Son pendant à droite, sur le front de l'attaque, Diego Rolan a retrouvé toutes ses sensations au mois de décembre, à la faveur d'un schéma tactique qui lui convient mieux. Outre-Manche, sa cote n'a pas faibli malgré son passage à vide. Lui aussi est suivi par de nombreux clubs de Premier League. Depuis son plus jeune âge d'ailleurs. Dès 17 ans, des clubs comme Manchester (les deux) avaient pris des renseignements sur "Dieguito", mais Rolan ne voulait pas quitter l'Uruguay si tôt pour venir compléter des effectifs européens déjà bien garnis.
L'international uruguayen a su patienter et terminer sa formation au sein du club aquitain, à son rythme. Sollicité par Newcastle l'été dernier (qui a finalement fait signer Thauvin), Diego aurait aimé franchir la Manche pour découvrir une autre ambiance, mais le président Triaud a mis son veto. Newcastle lui convenait, son challenge aussi. Moins la proposition de dernière minute de West Ham (7e du Championnat aujourd'hui). Cet hiver d'autres clubs vont se positionner comme West Bromwich (on parle d'une offre de 10 millions de livres, soit 15 M€), mais le challenge des "Baggies" (13e de PL) peut-il vraiment séduire Rolan ?
Une chose est certaine : si Bordeaux le vend, le club doit espérer plus du double de sa valeur estimée par le site transfermarkt.fr (7,5 M €). L'offre de Newcastle avoisinait elle, déjà, les 10 millions de livres l'été dernier.
 
Arsenal toujours sur Saivet
 
Reste un dernier joueur du cru, dont le transfert pourrait alimenter la rubrique mercato dans quelques jours : Henri Saivet, sous contrat jusqu'en juin 2017. Estimé à 2,5 M€, Saivet plaît toujours à Arsenal et Newcastle.
 
Par Olivier SCHWOB  
 
 

A lire également