Nicolas Pallois : "Fallait pas partir en vacances trop tôt !"

12/05/2016
Buteur face au PSG (1-1), Nicolas Pallois a livré face au champion de France une partie de haut niveau. Décisif dans les deux surfaces de réparation, le défenseur revient au premier plan.
 
 
Nicolas, vu la physionomie de la rencontre, quel sentiment prédomine ?
 
On a joué au ballon, on s’est créé des occasions et on a réalisé un bon match. Disons qu’on n’a pas fait que défendre… Eux avaient encore des records à battre, donc il fallait jouer et ne pas partir en vacances trop tôt. Je pense qu’on a produit du beau football, chose qu’il faudra continuer lors du déplacement à Caen.  
 
Et tu marques le but de l’égalisation (66e), sur une belle volée…
 
Oui, du pied droit ! Il fallait la tenter… En force, elle part bien et c’est tant mieux ! Ça fait du bien, sachant que c’est mon premier en Ligue 1… Il fait du bien à Bordeaux, aussi, parce qu’il ne fallait pas perdre. C’était vraiment important.
 
Et tu sauves aussi une situation dangereuse sur ta ligne de but (90+1)…
 
Oui, je la sors du genou ! Je ne sais pas si elle était cadrée… je pense que oui, mais ces dernières semaines, on n’a pas pris trop de buts, mis à part celui d’Ibra (59e), ce soir. Il faut donc continuer à bien défendre.
 
Considères-tu que vous ayez loupé le coche en première période ?
 
On a eu des occasions, mais ça fait partie du football… Il ne fallait pas perdre et empocher au minimum un point, pour gagner un maximum de places.
 
Quel bilan tires-tu de la saison ?
 
On ne peut pas savoir comment ça aurait pu être si ça ne s’était pas passé comme ça... Elle n’était pas facile, mais, aujourd’hui, je crois que ce n’est pas catastrophique non plus. Parfois on apprend beaucoup de ce genre d’expérience, et on va apprendre de celle-ci pour bien repartir sur la prochaine.
 
Y a-t-il eu un problème d’envie ?
 
Non, car on joue chaque match pour le gagner. Il ne faut pas se prendre la tête… Mais après, c’est dommage qu’il faille sortir un entraîneur pour commencer à jouer…  Mais ça fait partie du football.
 
 
Propos recueillis par Laurent BRUN, au Matmut Atlantique de Bordeaux
 
Crédit photo @olivierschwob 
 

A lire également