Jérôme Prior : "Il s'est passé des choses et j'ai appris"

9/05/2016
A J-2 de Bordeaux-PSG, Jérôme Prior évoque cette affiche, la saison des Girondins de Bordeaux, mais aussi son avenir au club, incertain.
 
Jérôme, on imagine qu'une victoire aussi facile (3-0) donne de la confiance avant de recevoir le PSG ?
 
On a quand même été la chercher, on a produit du beau jeu, derrière on a été solides, on a été bien équilibré sur tout le match donc ce n'est pas une victoire facile mais une victoire méritée ce soir.
 
C'est une victoire dans la continuité de ce que vous faites depuis peu. Il y avait eu un petit accroc contre Angers, mais derrière vous avez su rebondir à Troyes, vous êtes là pour chercher des points.
 
On a tellement fait une saison médiocre qu'on a envie de bien finir. Les Ultras sont là à chaque match même si ça n'a pas toujours été facile. On a envie de bien finir ici et il nous reste un match à Caen et on ira leur faire plaisir pour ceux qui se déplaceront là-bas.
 
 
Qu'est-ce que tu attends du match contre Paris, c'est une fête, une grosse opposition...
 
On va jouer Paris, qui est une équipe de gros calibre parce que Paris c'est au même niveau que le Real Madrid, que le Barça. C'est le niveau Ligue des Champions et moi, je n'ai pas connu, à part l'Europa League, de grosses équipes, donc ça va être un bon test.
 
C'est une façon de préparer la saison prochaine tout ce que vous faites, à entraînement comme en match ?
 
Oui, mais il faut déjà terminer cette saison, on ne sait pas de quoi sera faite la prochaine. On prend les matches à venir et on verra l'an prochain.
 
Comment as-tu vécu le changement d'entraîneur ? Au mercato, Bordeaux a pris un gardien numéro 1 bis Bernardoni. Et finalement c'est toi qui finis la saison et plutôt bien?
 
Oui plutôt bien. Moi j'étais là, j'ai fait un bon match à Lille, mais peut-être que je n'ai pas été mis dans les meilleures conditions non plus. Mais ce sont des choses qui font grandir, j'ai appris. Il s'est passé des choses et j'ai appris. Aujourd'hui il y a un nouveau coach qui me fait confiance et avec qui je parle beaucoup. J'essaye de lui rendre sur le terrain la confiance qu'il me donne.
 
Tu te projettes encore aux Girondins la saison prochaine ? Il te reste deux ans de contrat c'est ça ?
 
Il me reste deux ans, mais on ne sait pas de quoi l'avenir est fait, donc on verra. Il y a Cédric Carrasso qui revient, il y a Paul Bernardoni, je suis là aussi donc on verra.
 
Ça fait beaucoup de gardiens pour l'année prochaine…
 
(rires) Ouais, on verra ce que l'avenir nous réserve.
 
 
Propos recueillis par Olivier SCHWOB et Owen KERRIDGE 

crédit photo : @StephanieQuebre

A lire également