CM 2014: Cameroun, Nigeria et Côte d'Ivoire y sont!

18/11/2013
Les éliminatoires de la zone Afrique approchent de la fin. S'il reste deux places à prendre, le Cameroun d'Eto'o et la Côte d'Ivoire de Drogba ont déjà validé leurs billets pour la Coupe du monde.

On prend les mêmes et on recommence: déjà présents en 2010, le Cameroun, le Nigeria et la Côte d'Ivoire seront encore de la partie en 2014. Au vu de l'option prise par le Ghana contre l'Égypte et avec l'Algérie toujours en course malgré sa défaite lors de la première manche au Burkina Faso (voir les pronostics de Mounir Obbadi ici), les cinq qualifiés pour la Coupe du monde 2014 ont encore une bonne chance d'être exactement les mêmes que les cinq représentants de l'édition sud-africaine.

- La Côte d'Ivoire joue à se faire peur

Pour les Eléphants, l'affaire semblait entendue au match aller. Mais les hommes de Didier Drogba aiment jouer avec le feu et le but de Papiss Cissé au bout du bout du temps réglementaire (90e+6) à l'aller (3-1) avait permis aux Lions d'espérer. Mais, à Casablanca, sur terrain neutre, les poulains d'Alain Giresse n'ont pas réussi à forcer le verrou ivoirien. 1-1, Kalou (90e+4) répondant à Sow (76e sp).  "Tout a été fait sauf l’essentiel, à savoir marquer plusieurs buts. Il y a donc fatalement des regrets. On est très fiers d’avoir produit ce match là mais ça ronge. C’est le genre de match qui fait mal. Cette rencontre marquera l’équipe et les joueurs, et laissera des traces émotionnellement", pestait d'ailleurs l'entraîneur français du Sénégal après la rencontre. Car finalement, ces Lions qu'on pensait éliminés ont fait trembler les Ivoiriens. Au courage, à défaut d'efficacité. "On a trop reculé. On savait que les Sénégalais allaient tout tenter. (...) En seconde période, nous avons trop soufferts", confessait un Sabri Lamouchi soulagé. "On a très peu joué, on n’arrivait pas à faire trois-quatre passes d’affilée. Ça a été compliqué, mais il y a des matches comme ça... Les Sénégalais ont fait une très grande prestation, ils nous ont mis en grande difficulté."

- Le Nigeria ne tremble pas

Le champion d'Afrique en titre est intouchable. Pas franchement brillants mais diablement efficaces, les Super Eagles ont fait le travail face à une équipe d'Ethiopie qui vit un rêve éveillé depuis deux ans. Mais, vainqueur à Addis-Abeba, ce Nigeria-là (1-2) n'a pas tremblé au retour. Des buts de Moses (20e sp) et Nsofor (82e) suffisaient au bonheur de tout un peuple. Et tant pis pour la manière, l'essentiel était ailleurs. "La première chose, c'était de nous qualifier", soufflait Stephen Keshi, sélectionneur du Nigeria et premier entraîneur africain à avoir qualifié deux pays différents pour la phase finale du Mondial. "Dans le match d'aujourd'hui, peu importe qu'on ait mal joué du moment qu'on est qualifiés. Il y aura d'autres matches où on pourra pratiquer du beau football. Il y avait beaucoup de pression autour des joueurs mais c'était le dernier match et ils voulaient tous se qualifier." Son homologue éthiopien, Sewnet Bishaw, ne pouvait que s'avouer vaincu. Il a été un modèle de fair-play malgré la défaite : "Keshi sait comment organiser une équipe. Le Nigeria ira loin en Coupe du monde."

- Le Cameroun va chercher la qualif'

Accroché à l'aller (0-0), le Cameroun n'a pas perdu de temps à se mettre dans le sens de la marche. Dans un stade de Yaoundé surchauffé, les Lions Indomptables ont prouvé qu'ils avaient retrouvé du mordant: Webo (4e) puis Moukandjo (30e) ont offert un avantage conséquent aux hommes de Volker Finke. Le sursaut d'orgueil des Aigles de Carthage par l'entremise d'Akaichi (49e) n'a finalement pas été salvateur. Dans l'obligation de marquer, les hommes de Ruud Krol ont bien tenté de pousser mais ils ont, de fait, laissé des espaces derrière. Dont a su profiter Jean II Makoun pour s'offrir un doublé (65e, 86e) et envoyer les Lions de Samuel Eto'o au Brésil. "On a toujours dit que, lorsqu’il y a communion entre le peuple et son équipe, la victoire suit", expliquait l'avant-centre de Chelsea. "Alors vous me demandez qu’est-ce qui a fait la force des Lions ce dimanche, je vais peut-être me répéter en disant que, le secret de la réussite c’est le travail. Il n’y a pas de magie au football. Nous avons gagné parce que nous avons beaucoup et bien travaillé cette semaine pendant le stage bloqué." Pour le Cameroun, qui semblait bien mal en point il n'y a pas si longtemps, il s'agit de la septième qualification pour la Coupe du monde, ce qui constitue un record en Afrique.

 

Par Nicholas MC ANALLY

 

Les résultats

Sénégal-Côte d'Ivoire 1-1 (3-1)

Nigeria-Ethiopie 2-0 (2-1)

Cameroun-Tunisie 4-1 (0-0) 

Le programme

19 novembre

Égypte-Ghana (6-1)

Algérie-Burkina Faso (3-2)

A lire également