Bastian Schweinsteiger : "Notre équipe est très solide"

12/07/2014
Le milieu de terrain de la Mannschaft, Bastian Schweinsteiger, évoque la finale qui oppose l'Allemagne à l'Argentine. Il met en avant l'expérience de son équipe, primordiale dans ce genre de match.
Comment abordez-vous cette finale ?
 
On est en top forme. Surtout après le match contre le Brésil, même s'il faut remettre ce match dans son contexte : les conditions nous étaient favorables avec les absences de Neymar et Thiago Silva ou la pression qu'ils pouvaient ressentir... Mais on a très bien joué. On a fait ce qu'il fallait.
 
Avez-vous peur avant d'affronter l'Argentine ?
 
On a tous hâte. Nous n'avons pas la pression, nous avons beaucoup de joueurs qui évoluent au plus haut niveau. Nous savons comment gérer tout ça. Il faudra nous concentrer sur ce qu'on a à faire, nous concentrer sur nos points forts. C'est essentiel. Il faudra aussi faire abstraction de tout ce qu'il se passe autour. On doit garder la tête froide et nous concentrer sur le football.
 
Un joueur en particulier vous inquiète-t-il ?
 
Il faut rester cool, calme et, surtout patient. L'Argentine est une excellente équipe qui mérite d'être en finale. Ils ont des joueurs de classe mondiale comme Messi ou Di Maria. Et Mascherano qui a montré, avec son tacle en demi-finale sur Robben, qu'il était prêt à tout donner pour son pays. Mais je suis persuadé que, si on joue sur nos qualités, on peut gagner.
 
 
Vous avez l'expérience de ce genre de rencontre.
 
C'est sûr. Pas mal de joueurs présents au Brésil étaient déjà là pour la Coupe du monde 2010. Mais là, on a encore plus d'expérience. Depuis 2005, on a atteint quatre demi-finales de Coupe du monde et deux à l'Euro. Et on joue tous au plus haut niveau en club. Je pense qu'on a des joueurs talentueux individuellement et, ajoutés aux qualités allemandes, cela fait un bon mélange. Notre équipe est très solide. J'ai un bon pressentiment.
 
Les choses ont pas mal évolué dans cette équipe d'Allemagne...
 
Depuis 2004, après notre élimination rapide à l'Euro, on a su rajeunir l'équipe. Klinsmann ou Löw ont su apporter leur pierre en intégrant des joueurs comme Özil, Reus, Müller ou Götze... C'était de nouveaux joueurs qui ont travaillé dur et récoltent les fruits de leurs efforts. Des entraîneurs comme Van Gaal ou Guardiola au Bayern nous ont aussi permis de progresser. Ils nous ont beaucoup appris. Et ce qu'on a appris à l'entraînement a transpiré en équipe nationale.
 
par Ali MAKHAN, à Rio

A lire également