Saint-Etienne: Oussama Tannane, la bonne pioche

08/02/2016
La nouvelle recrue marocaine des Verts a changé le visage de l'ASSE en se fendant d'un but et d'une passe décisive face à Bordeaux (1-4). Pas mal pour sa première titularisation.

Première titularisation, quasiment son premier ballon. Oussama Tannane n'aura mis que sept petites minutes à fêter sa première titularisation en Ligue 1. Face à une bien faible équipe de Bordeaux (1-4), dimanche, lors de la 25e journée du championnat de France, le jeune Néerlando-Marocain a tout simplement livré une performance XXL: il aurait pu obtenir un penalty sur une faute de Diego Contento (48e), il s'est consolé en délivrant sa première passe décisive en déposant le ballon sur la tête d'Alexander Söderlund (70e) alors que les Girondins avaient déjà sombré.

Mais l'intéressé refuse de s'enflammer. "Je ne suis pas content de mon match", soufflait-il après la rencontre. "J'aurai pu marquer plus." A 21 ans à peine, Tannane a été élevé à l'école de l'exigence, celle de l'Ajax Amsterdam, qu'il a notamment pratiqué au centre de formation avant de rejoindre Utrecht, Heerenveen puis Heracles où il s'est fait un nom. Débarqué en France sur la pointe des pieds, Tannane a déjà transfiguré les Verts. Avec sa patte gauche, il a été dans tous les bons coups en première période grâce à sa vitesse et à son sens du dribble. Tannane, percutant, voire flamboyant, a mené la vie dure à ce pauvre Contento. "On avait un trio offensif qui a très peu joué ensemble mais les joueurs ont tout de suite montré de l'envie", s'est d'ailleurs félicité Christophe Galtier, le coach des Verts, au micro de BeIn Sport.

Virevoltant mais turbulent

Les habitués de l'Eredivisie n'auront cependant pas été surpris par la performance du natif de Tétouan. La modeste équipe d'Heracles Almelo, 4e du championnat néerlandais, ne dira pas autrement, tant l'intéressé a pesé sur son jeu. Aussi puissant que technique, aussi vif qu'explosif, le gaucher de 21 ans est un joueur capable de faire tourner en bourrique les défenseurs les plus expérimentés. Même s'il pâtit parfois d'un manque de professionalisme, qui l'a vu notamment s'accrocher avec un coéquipier. Mais Tannane reste un joueur fin, capable de jouer sur les deux côtés.

Les Lions de l'Atlas ne s'y sont d'ailleurs pas trompés en convoquant en novembre le turbulent ailier. Blessé au genou, l'international Espoir néerlandais n'a pas changé d'avis. C'est bien avec le Maroc, son pays natal, qu'il compte se faire un nom sur la scène internationale.

par Ali MAKHAN

 

A lire également