OL: Nkoulou, les Lions entre parenthèses

06/03/2017
A 26 ans, Nicolas Nkoulou a décidé de faire une pause en sélection, histoire de se concentrer sur son club, Lyon, où il peine à s'imposer. Mais le Lion le promet: il n'a pas fini de rugir.

Entre Lyon et les Lions, le coeur de Nicolas Nkoulou balance. Un mois après l'inattendu titre de champion d'Afrique, le Camerounais a en effet décidé de faire une pause, "le sentiment du devoir accompli envers mon pays", explique l'intéressé. "En pleine possession de mes moyens, je souhaite me concentrer sur les objectifs que je me suis fixé en club", assure à Foot Mercato le défenseur, qui a pris son temps avant de mettre son équipe nationale entre parenthèses. "Depuis le début de ma carrière, défendre les couleurs de mon pays a toujours guidé mes pas. Cette mission a constitué un moteur et été l’une de mes priorités. Cette décision a été vraiment difficile à prendre et j’ai longtemps pesé le pour et le contre avant de m’y résoudre. Elle me semblait nécessaire et répondait à mon objectif principal : revenir plus fort demain car un Lion ne meurt jamais..."

Malgré sa tête rageuse pour l'égalisation en finale de la Coupe d'Afrique, Nkoulou avait perdu son statut de titulaire, ne participant qu'à trois des six rencontres qui ont mené le Cameroun sur le toit du continent. Ce retrait s'ajoute à ceux de Carlos Kameni, Joël Matip, Alex Song ou encore Eric-Maxim Choupo-Moting et à la mise à l’écart de Stéphane Mbia. 

"Un Lion ne meurt jamais"

Alors, compteur bloqué à 74 sélections pour Nicolas Nkoulou? Rien n'est moins sûr. A 26 ans, celui a a remis le Cameroun dans le sens de la marche en finale de la CAN face à l'Egypte (2-1) a l'avenir devant lui. Seulement, du côté de l'OL, il n'est plus vraiment en odeur de sainteté non plus. Arrivé à Lyon avec l'objectif de s'imposer et de jouer au plus haut niveau, Nkoulou ne compte que 630 minutes de jeu depuis le début de la saison en sept matches et autant de titularisations. Un bilan pas franchement enthousiasmant pour un joueur de son calibre. Pire, l'ancien roc de Monaco et de l'OM a perdu de sa superbe et avait été poussé vers la sortie lors du dernier mercato hivernal. Celui qui devait être un cadre de l'effectif des Gones a reculé dans la hiérarchie et se retrouve maintenant quatrième choix dans l'axe derrière Emanuel Mammana, Mouctar Diakhaby et Mapou Yanga-Mbiwa. Un retard à rattraper qui ne passe pas, donc, par des allers-retours incessants entre Lyon et Yaoundé.

Et tant pis pour le Cameroun qui n'aura pas la tâche aisée dans sa quête troisième Coupe du monde de rang. La route de la Russie, où il défendra l'Afrique dans quelques mois, passe par l'Algérie, la Zambie et le Nigeria. Trois morceaux de choix pour le champion d'Afrique en titre, qui compte deux nuls en autant de matches et reçoit les Super Eagles en août, pour le compte de la 3e journée des éliminatoires. D'ici là, la saison sera terminée et Nkoulou en saura plus sur son avenir. A Lyon ou ailleurs.

par Ali MAKHAN

A lire également