Ligue 1: 5 Africains qui ont animé la saison

16/05/2016
Boufal, Aurier, Ndoye, Ghezzal, Ninga... Cinq clubs, cinq nationalités pour une saison de football pleine.

1. Sofiane Boufal (Maroc, LOSC): sa blessure au genou l'aura privé de la fin de saison. Mais pas du prix Marc-Vivien Foé, qui célèbre le meilleur joueur africain de Ligue 1. Onze buts et cinq passes décisives, les statistiques du feu follet marocain ont tenu hors de l'eau un LOSC parfois à la dérive. Ses performances ont attiré l'attention de grosses écuries. Avant de découvrir l'étranger, le néo-Lion de l'Atlas s'est mis la Ligue 1 en poche après une demi-saison seulement. De quoi voir venir pour un milieu de terrain qui n'a que 22 ans.

2. Serge Aurier (Côte d'Ivoire, PSG): cette saison aurait pu être celle de la consécration. Son début d'année laissait d'ailleurs entrevoir de belles choses. Mais l'affaire Périscope est passée par là, mettant un bâton dans les roues de l'Ivoirien, champion d'Afrique avec les Eléphants. Si le PSG et Laurent Blanc lui ont pardonné, le latéral international a semblé touché par la polémique et ses performances en ont été affectées. S'il devait rester à Paris cet été, l'ancien Lensois et Toulousain devra montrer qu'il n'est pas "guez" et qu'il a ce qu'il faut pour passer un cap.

3. Cheikh Ndoye (Sénégal, SCO Angers): on n'attendait pas le SCO à telle fête. Mais si les Angevins ont terminé la saison à une belle 9e place, ils le doivent en partie à leur milieu de terrain sénégalais. A la fois buteur (9 réalisations) et passeur (2 assists), le natif de Rufisque a également été précieux par son abattage et sa présence au milieu de terrain, que des statistiques ne peuvent pas traduire. Et dire qu'il découvrait la Ligue 1 cette saison...

4. Rachid Ghezzal (Algérie, OL): il aura pris son temps, cette saison. La deuxième partie de l'année 2015 semblait même marquer la fin de l'aventure entre l'Algérien et Lyon. Mais le changement d'entraineur a été bénéfique au milieu de terrain. Sa place trouvée, le joueur de 24 ans a brillé dans la deuxième partie de saison pour terminer avec 8 buts et 7 passes décisives depuis le côté gauche du 4-3-3 de Bruno Génésio.

5. Casimir Ninga (Tchad, Montpellier): arrivé sur la pointe des pieds en quasi-inconnu, l'ancien buteur de l'AS Mangasport n'a pas tardé à mettre tout le monde d'accord. Au coeur d'un été plein, le jeune attaquant (22 ans) a brillé. Ses buts (7 au total cette saison, en plus de quatre passes décisives) ont bien souvent sorti le MHSC d'un mauvais pas. Pas mal pour quelqu'un qui a coûté moins de 100 000 euros aux hommes de Loulou Nicollin. S'il a baissé de pied par la suite, Ninga doit désormais confirmer après une première saison en Ligue 1 plus que probante.

par Ali MAKHAN

A lire également