Le retour des Rois Lions

07/02/2017
Vainqueur de l’Égypte en finale de la 31e CAN au Gabon (2-1), le Cameroun a eu le droit à un retour triomphal au pays. Récit.

Un accueil digne de rock-stars, les Camerounais méritaient bien ça. Après une CAN exceptionnelle où ils ont successivement éliminé le Gabon, le Sénégal, le Ghana puis l’Égypte, les Lions Indomptables ont été accueillis par près de 5000 personnes à l'aéroport de Nsimalen à Yaoundé.

Arrivée vers 16h00 en terre camerounaise, c'est devant une foule en délire que la bande à Vincent Aboubakar est descendue de l'avion en brandissant le trophée. Quelques minutes plus tard, les Lions rejoignent, non sans mal, l'intérieur de l'aéroport où ils sont attendus par le ministre des Sports du pays, Ismaël Bidoung Mpkwatt.

La fête ne s'arrête pas là. Les héros camerounais ont ensuite paradé dans la capitale avant de rejoindre leur hôtel. Certains supporters ont même eu la chance de recevoir quelques maillots. Dans les rues de Yaoundé, un seul son raisonnait : "Les Égyptiens, dans la sauce, les Ghanéens, dans la sauce, les Sénégalais, dans la sauce". Une chanson qui devient peu à peu le tube de l'année au Cameroun. Ce mercredi, les Lions seront reçus par le président Paul Biya au palais d'Etoudi. La cérémonie est prévue à midi.

Pourtant, tout n'a pas été si rose pour le Cameroun. Très critiqués au début de la compétition et handicapés par des absences volontaires des joueurs, les Lions Indomptables ont répondu de la meilleure des façons, sur le terrain. Pour le plus grand bonheur de leur sélectionneur, Hugo Broos : "J’ai toujours dit à la presse d’être un peu patient" s'amusait-il au micro de France 24.

Attendu depuis 15 ans, ce trophée est celui du renouveau pour le Cameroun. Quand on sait que la prochaine CAN aura lieu au pays des Lions Indomptables, on imagine bien que d'autres équipes finiront, elles aussi, dans la sauce...

Hugo JUSTE

A lire également