CAN 2017: le Sénégal, un favori qui répond présent

16/01/2017
Pour leur premier match, les Lions sénégalais se sont imposés devant la Tunisie (2-0), au contraire de l'hôte gabonais ou du favori algérien. De bon augure pour la suite de la Coupe d'Afrique.

Au terme du premier week-end de la CAN 2017, le Sénégal est le seul favori à avoir assuré. En attendant les entrées en piste de la Côte d'Ivoire et du Ghana, le Cameroun (1-1), le Gabon (1-1) et l'Algérie (2-2) ont tous été accrochés tandis que les Lions l'ont emporté devant la Tunisie (2-0). Grâce à Sadio Mané sur penalty (10e) et Kara M'Bodj sur corner (30e). Plus réalistes que leurs adversaires, qui ont trouvé les montants, les Sénégalais peuvent remercier leur gardien, Abdoulaye Diallo, aussi impérial que chanceux face aux Aigles de Carthage. De quoi satisfaire le sélectionneur Aliou Cissé. "C'est important de gagner le premier match dans une compétition internationale, on l'a fait, on est satisfait. La finalité du football, ce n'est pas de dominer, c'est de gagner", s'est d'ailleurs félicité l'ancien défenseur international.

Finaliste de la CAN 2002, l'ex-joueur du PSG et de Montpellier n'a pas oublié que le Sénégal n'a plus franchi le premier tour d'une Coupe d'Afrique depuis la 4e place de 2006. "En gagnant, on rentre de la meilleure des façons dans la compétition. Il reste encore deux matches, on sait qu'on n'est pas qualifiés. La dernière CAN parle d'elle-même", a abondé Diallo. Vainqueur du Ghana (2-1) pour son premier match en Guinée équatoriale, le Sénégal, absents en 2010 et 2013, a finalement été éliminé au premier tour en 2015. Comme en 2008 et en 2012. Les Black Stars, eux, étaient parvenus en finale.

Mané, Cissé et les autres

La méfiance sera donc de mise pour les Lions: lors du prochain match, les coéquipiers de Cheikh M'Bengue défient le Zimbabwe, 103e nation mondiale. Mais gare! Les Warriors, sur le papier l'une des équipes les plus faibles du plateau, ont fait trembler l'Algérie (2-2), l'ultra-favori de cette CAN uniquement sauvé par un Raïs M'Bolhi en forme et un Ryad Mahrez qui s'est transformé en messie.

En faisant appel à Aliou Cissé, capitaine de l'épopée historique du Sénégal au Mondial 2002, achevée en quarts de finale, la FSF s'est tournée vers quelqu'un qui connait d'autant mieux la maison qu'il a déjà assuré l'intérim en 2012. Pour l'instant, le bilan est parfait. Lors des éliminatoires, le Sénégal est irréprochable avec 6 victoires en autant de matches (13 buts pour, 2 contre). Mieux, au vu des différentes listes des 23, celle du Sénégal est sûrement la plus équilibrée. Avec des joueurs de haut niveau à chaque ligne (Kalidou Koulibaly, Cheikhou Kouyaté, Idrissa Gueye et Sadio Mané) et des joueurs prometteurs pour l'avenir (Ismaïla Sarr, Moussa Konaté ou Baldé Keita), Cissé a réussi à trouver l'équilibre parfait pour son équipe. Le banc du Sénégal est également très riche avec la présence de Moussa Sow et Henri Saivet notamment. En cas de pépin physique des joueurs cadres, les Lions peuvent donc se reposer sur des remplaçants plus que solides. Une chose est sûre, il faudra compter sur les Lions de la Teranga pour cette CAN 2017. En quête de rachat et emmené par un Mané étincelant depuis le début de la saison, le Sénégal s'affiche plus que jamais comme un favori.

Hugo JUSTE

A lire également