CAN 2015 : favoris, outsiders, surprises... tout ce qu'il faut savoir

14/01/2015
Algérie, Sénégal, Tunisie, Côte d'Ivoire, Cameroun... à quelques jours du coup d'envoi de la Coupe d'Afrique des Nations 2015, Foot-Express fait le point sur les forces en présence.

Elle aura bien lieu. Reportée, annulée puis déplacée, la CAN 2015 débute dans quelques jours. Sans le Maroc ou Nigeria ni Didier Drogba ou Samuel Eto'o. Mais avec, comme chaque année, des surprises et des confirmations. Le Burkina Faso peut-il rééditer l'exploit de 2013, lorsque les Etalons avaient atteint la finale? L'Algérie va-t-elle faire honneur à son statut de favori? Les Eléphants peuvent-ils survivre sans Drobga? Foot-Express vous répond.

Groupe A : Guinée équatoriale, Congo, Burkina Faso, Gabon

Le pays hôte de la compétition aura fort à faire. Tant au niveau de l'organisation que sur le plan sportif. Quart de finaliste lors de leur première, et unique participation, le Nzalang entend rééditer son exploit. Mais les hommes d'Esteban Baker aura du pain sur la planche. Outre le Burkina Faso, finaliste en 2013, la Guinée équatoriale a écopé du Congo et du Gabon, deux formations qui font leur retour à ce niveau de la compétition. Les Diables Rouges, emmenés par Delvin Ndinga et Prince Oniangue, pourront cependant s'appuyer sur l'expérience de leur sélectionneur, le Français Claude Le Roy, six CAN au compteur dont une victoire avec le Cameroun en 1988. De leur côté, les coéquipiers de Jonathan Pitroipa, meilleur buteur des qualifications, partiront avec un léger désavantage psychologique sur le Gabon, qui avait pris l’avantage avec une victoire (2-0) à l'aller puis un match nul (1-1) au retour. Les Panthères de Pierre-Emerick Aubameyang auront à coeur de confirmer leur statut de puissance montante du continent, renforcé par les champions d'Afrique U23 de 2011.

Le prono de la rédac : Burkina Faso, Gabon

Groupe B : Zambie, RDC, Tunisie, Cap Vert

Sans doute la poule la plus ouverte, avec la Zambie, vainqueur en 2012, la Tunisie, grande habituée des phases finales, le Cap Vert, nation émergente, et la RDC, meilleur troisième en mode reconquête après la déception de 2013. Solides derrières avec Aymen Abdennour, créatifs au milieu avec Wahbi Khazri, Yassine Chikaoui ou Youssef Msakni mais orphelins de leur serial buteur Fakhreddine Ben Youssef, les Aigles de Carthage peuvent miser sur leur expérience pour s'extirper d'un groupe compliqué. A condition de trouver une alternative à l'absence de "El Rouge". Les Requins Bleus voudront, eux, prouver que leur quart de finale surprise en Afrique du Sud n'était pas une surprise. Ils ont bien l'intention de bousculer la hiérarchie, comme lors des qualifications où les coéquipiers du Lillois Ryan Mendes avaient devancé la Zambie. Les Chipolopolo, sacrés en 2012, ont perdu de leur superbe. Sans Hervé Renard sur le banc ni Christopher Katongo au milieu, les Zambiens devront se ressaisir, surtout après une élimination dès le premier tour en 2013. La RDC, elle, a décidé de se passer du légendaire Trésor Mputu mais retrouve Dieumerci Mbokani, qui entoure un groupe composé de quatre joueurs de l'AS Vita, tout frais vainqueur de la Ligue des champions africaine.

Le prono de la rédac : RDC, Tunisie

Groupe C : Ghana, Sénégal, Algérie, Afrique du Sud

Meilleure équipe africaine au continent FIFA, l'Algérie sort d'une superbe Coupe du monde. Au Brésil, les Fennecs avaient en effet fait trembler les futurs champions du monde allemand. Mais, désormais attendus avec Yacine Brahimi, tout frais meilleur joueur africain de l'année, les hommes de Christian Gourcuff vont devoir se retrousser les manches et assumer leur statut de favori. D'autant que, dans cette poule C, ils auront fort à faire. Notamment face au Sénégal. Emmenés par l'envoutant Sadio Mané, les Lions ne se sont pas privés d'une polémique avec la non-sélection de Demba Ba, pourtant en forme avec Besiktas. L'ancien buteur de Chelsea a en effet déploré la gestion d'Alain Giresse. Suffisamment pour perturber les Sané, Djilobodji, Sané ou Cissé? Pas sûr. La préparation est plutôt positive et c'est plutôt une bonne nouvelle avant d'affronter le Ghana et l'Afrique du Sud. Si les Bafana Bafana semblent vieillissants, ils restent une équipe compliquée à manoeuvrer. Les Black Stars aussi. Sans Kwadwo Asamoah ni Kevin-Prince Boateng mais avec Asamoah Gyan et les frangins Ayew, le Ghana s'avance comme un mastondonte blessé. Si les résultats ne sont pas toujours présents, 2015 s'annonce comme une année charnière pour les hommes d'Avram Grant, qui courrent après un titre continental depuis 1982.

Le prono de la rédac : Ghana, Sénégal

Groupe D : Côte d'Ivoire, Mali, Guinée, Cameroun

Cette poule D aurait pu tourner à l'affrontement entre deux des meilleurs africains attaquants de l'histoire mais Didier Drogba et Samuel Eto'o ont tiré leur révérence. Résultat, Côte d'Ivoire ou Cameroun devront prouver qu'elles peuvent faire sans leur buteur et capitaine. Les deux équipes sont dans des situations similaires avec des groupes en reconstruction après des résultats décevants. Un temps considérés comme les meilleures équipes du continent, Eléphants et Lions ne viennent pas à Malabo dans la peau du favori. Mais les attentes sont tout de même assez élevées pour des équipes avec Mbia, Bony, Gervinho, Nkoulou, Bedimo, Aboubakar ou Yaya Touré. Le Mali, lui, même privé de Cheick Diabaté, viendra surtout pour "ne pas avoir de regrets", comme l'assure son sélectionneur Henryk Kasperczak. Avec un groupe jeune, enrichi par quelques vieux briscards tels Seydou Keita, les Aigles peuvent jouer les troubles-fêtes. Mais il faudra se défaire de la Guinée, un des étoiles montantes du football africain. Mais la préparation du Syli National a été perturbée par une nouvelle histoire de primes... Pas sûr que ce soit de bon augure pour les hommes de Michel Dussuyer, qui viennent de couler face au Sénégal (5-2).

Le prono de la rédac : Côte d'Ivoire, Cameroun

par Nicholas Mc ANALLY

A lire également