Burkina Faso : Traoré, l'union fait la force

27/01/2017
Alain et Bertrand Traoré font partie des atouts majeurs du jeu des Etalons. Présentation des frères gauchers.

Dans la famille Traoré, je voudrais... les frères ! Chez les Etalons, Alain, l'ainé, a préparé le terrain dès 2006 pour le benjamin Bertrand qui l'a rejoint, cinq ans plus tard, en 2011. Désormais, les frères Traoré sont des titulaires indiscutables avec le Burkina Faso. Qui de mieux pour témoigner de leur influence que Bakary Koné, qui a joué avec le grand frère avant de découvrir le cadet dans l’équipe A des Etalons. "Moi quand j'ai démarré, j'étais en sélection avec Alain. Bertrand, lui, il a intégré l'équipe après et ça nous a fait plaisir. On savait tous qu'il était prometteur car il avait gagné la CAN des U17 avec le Burkina en 2011".

Une réelle complicité

Depuis qu'ils sont alignés ensemble, le Burkina Faso va mieux. Les Etalons ne comptent que trois défaites (Algérie en 2013 et Congo et Gabon en 2015) lorsque les frères Traoré évoluent ensemble avec le maillot du Burkina. Sur le terrain comme en dehors, leur complicité saute aux yeux. Un vrai plus selon le Général Koné : "Avoir deux frères dans la même équipe qui se comprennent et qui jouent ensemble, c'est vraiment bien pour nous. C'est une famille et les deux luttent pour la même cause. Il y a une parfaite entente dans cette équipe."

Dans cette CAN 2017, seul le cadet a inscrit un but (contre la Guinée-Bissau, victoire 2-0). Mais au niveau des statistiques, Alain Traoré a un temps d'avance sur son petit frère. L'ancien joueur de Lorient compte 18 réalisations en 45 matches, contre 4 buts en 33 matches pour Bertrand.

"C'est une famille et les deux luttent pour la même cause"

Côté clubs, leurs carrières sont bien différentes. Après plusieurs clubs de Ligue 1 (Auxerre, Brest, Lorient, et Monaco), Alain Traoré évolue depuis six mois dans le club turc de Kayserispor. Bertrand Traoré, lui, a quitté l'AJ Auxerre en 2014 pour s'envoler vers Chelsea. Actuellement prêté par le club londonien à l'Ajax Amsterdam, le benjamin de la famille peut d'ailleurs s'estimer heureux : revenu de blessure juste avant le début de la CAN, il a pris le train à temps ! Une excellente chose si l'on en croit son capitaine, Charles Kaboré : "Oui, c'est une très bonne chose que Bertrand revienne de blessure. Ça améliore l'équipe sur le plan offensif. Après tout le monde est important et j'espère qu'on sera tous en forme le jour J."

Bakary Koné, le vice-capitaine des Etalons se réjouit du niveau des frères Traoré : "On a peu de gauchers, et avec eux, on a la chance d'en avoir deux très bons. Ils jouent à des postes offensifs donc ils peuvent permuter facilement. C'est bien d'avoir des gauchers talentueux dans une équipe."

Avec les frères Traoré passeurs mais aussi buteurs, les Etalons du Burkina Faso espèrent voler dans les plumes des Aigles de Carthage en quarts de finale. La Tunisie n’a qu’à bien se tenir.

Par Hugo JUSTE avec Olivier SCHWOB, à Libreville

A lire également