Ballon d'Or: et l'Afrique dans tout ça?

12/12/2016
L'Algérien Ryad Mahrez et le Gabonais Pierre-Emerick Aubameyang sont les seuls représentants du continent africain dans le classement du Ballon d'Or 2016. Inquiétant?

Sans surprise, Cristiano Ronaldo a été élu Ballon d'Or 2016. Devant Lionel Messi et Antoin Griezmann. C'était attendu après la saison gargantuesque du Portugais, qui a raflé la Ligue des champions avec le Real Madrid et l'Euro avec le Portugal. Et les footballeurs africains dans tout ça? Ryad Mahrez, 7e, est le mieux classé. Devant Pierre-Emerick Aubameyang, 11e, et... c'est tout. Visiblement, les exploits de l'Algérien (meilleur joueur de la saison en Angleterre, un titre de champion inattendu avec Leicester, une saison à 17 buts et 11 passes décisives...) et du Gabonais (15 buts en 13 matches en Bundesliga cette saison, 43 buts la saison dernière toutes compétitions confondues, meilleur buteur du championnat allemand, joueur africain de l'année...) n'ont pas été suffisants pour déloger les monstres sacrés que sont Messi et CR7.

Un résultat qui a fait réagir Hervé Renard. "C'est super d'être à ce niveau là. Ce sont deux joueurs fantastiques. Ce qu'a réalisé Mahrez avec Leicester est tout simplement inouï. Pierre-Emerick Aubameyang est d'une efficacité chirurgicale depuis plusieurs saisons. C'est un grand joueur", a confié l'actuel sélectionneur du Maroc à France Football. "Je pense que Mahrez et Aubameyang méritaient d'être plus haut. C'est bien d'être dans ceux qui comptent. Après, c'est mon ressenti mais c'est normal, j'ai le coeur africain..."

Mister George est bien seul

De son côté, le meneur des Fennecs s'est dit très touché. "Je suis très touché. Pour tout footballeur, finir dans les dix premiers du Ballon d'Or France Football, c'est un rêve. En plus, je suis septième ! Je termine à une superbe place derrière des grands joueurs", a expliqué celui qui a été dans la foulée désigné joueur africain de l'année par la BBC, devant Aubameyang évidemment mais aussi le Sénégalais Sadio Mané, le Ghanéen André Ayew et l'Ivoirien Yaya Touré. "Quand j'étais au Havre, j'ai toujours été sûr de moi. Je savais que j'y arriverais. Mais de là à me retrouver 7e au Ballon d'Or France Football 2016 en trois saisons juste derrière des Messi, Ronaldo ou Neymar... C'est quelque chose de fort, d'incroyable... Je me dis que mon travail a payé mais il faut que je continue. Ce n'est pas une finalité. C'est une récompense que je dois confirmer avec mes performances."

Reste que la 7e place de Mahrez, désigné 1er par la seule Mauritanie, est la meilleure du continent depuis le Camerounais Samuel Eto'o en 2009. La légende George Weah, premier et unique Ballon d'Or africain (1995), va devoir encore attendre pour trouver un successeur.

par Ali MAKHAN

A lire également