André Ayew : "On ne veut que la victoire"

22/06/2014
Déjà auteur de deux buts dans cette Coupe du monde 2014, André Ayew est en train de prendre une autre dimension avec les Black Stars du Ghana. Mais le Marseillais refuse de tirer la couverture à lui.

André, que retenez vous de ce nul contre l'Allemagne (2-2)?

On est déçus, c'est sûr. Mais j'ai noté de bonnes choses quand même. On a su rivaliser avec une des meilleures équipes du monde. Les Etats-Unis (défaite 2-1, NDLR), c'était une erreur. Nous n'étions pas à notre meilleur niveau. Mais là, on a su rivaliser avec l'Allemagne. Ce n'est pas rien. L'Allemagne marque deux buts mais c'est deux coups de pied arrêtés. C'est encore la même chose. Contre les Etats-Unis, c'est pareil. Ca nous met la rage. On n'a pas le droit de faire ça à ce niveau. L'Allemagne a de la réussite: le premier but est marqué du genou; le deuxième, c'est Klose qui se jette sans trop y croire... Ca se joue sur des petits détails. Donc forcément, on est déçus. Mais on est encore en course. On verra après le match du Portugal. On a l'espoir d'être toujours là et, du coup, cette défaite contre les Etats-Unis fait encore plus mal. Mais je suis très confiant: le Ghana va battre le Portugal.

 

Vous semblez très confiant.

Bien sûr qu'on est confiants. Nous, on n'est pas là pour faire de la figuration. On est là pour montrer quelque chose. On est déterminés, on ne veut que la victoire. Mais, d'abord, il faudra récupérer car ce match était très intense...

 

Vous êtes désormais un leader chez les Black Stars.

Si je suis le patron ? C'est un grand mot mais je vois que j'ai beaucoup de responsabilités dans le jeu. Je sens la confiance du coach et des autres joueurs. Ca fait maintenant sept ans que je suis en sélection mais je pense que je peux faire encore mieux. Ce rôle je l'ai aussi à Marseille, ça ne change pas vraiment mes habitudes. Mais je ne me focalise pas sur mon rôle. L'important, c'est de se battre et que le Ghana remporte ses matches.

par Ali MAKHAN, à Fortaleza

 

A lire également